accueillivrecontact

Juin-Juillet 2007

Dernière étape de notre tournée


LE THEATRE ICI


Sao Paulo est la ville brésilienne où le théâtre est le plus dynamique : il y a notamment une centaine de lieux alternatifs, des théâtres privés lieu de recherche et de représentations des « grupos ».
Rio arrive en deuxième position. On y trouve peut-être, proportionnellement, un peu plus de grosses productions d’ « entertainement » (divertissement) .
Comme le rappel Alexandre Mate (cf. interview) le théâtre brésilien est bien plus riche que ce dont nous parlent les journaux. Il existe, en périphérie (banlieue, campagne, quartiers plus pauvres) un théâtre populaire ignoré.
Ex : Porto Allegre Ói nóis aqui traveiz ; TUOV (Théâtre union et œil vif) à Sao Paulo, Ta na Rua…

Ce que j’ai remarqué :
- les comédiens ne gagnent pas d’argent avec le théâtre, presque jamais. Il existe quelques financements en échange d’actions sociales (ex : ateliers ouverts, formation de jeunes en difficulté), ces financements sont alloués a des groupes pour des recherches artistiques, pas forcément pour la création d’un spectacle. Ils sont annuels. Il y a des lois de financements, comme la loi Rouannet, qui financent des spectacles mais ce sont souvent les grosses productions-qui ont déjà des moyens- qui les reçoivent.

- par contre on est considéré comme comédien même si on ne gagne pas sa vie avec (ce qui n’est pas le cas en France, si je ne m’abuse ?). Un certificat professionnel de comédien, une carte de travail, est délivré à condition d’avoir fini sa formation théâtrale ou d’apporter la preuve de sa formation sur le terrain, de son expérience. Cette carte est nécessaire pour travailler à la télévision ou au cinéma.

- Depuis une vingtaine d’années il existe beaucoup de grupos : terme plus fort que compagnie. Ce sont des gens qui ont la même vision du théâtre, les mêmes objectifs, qui souvent ont une conscience politique dans leur travail. Ils travaillent ensemble pendant des années. Les groupes ont souvent leur propre espace de création et de représentation.
Ex : grupo União e Olho Vivo, grupo Tapa, Grupo XIX…

- Les comédiens travaillent à la télévision pour pouvoir faire du théâtre.

- Tv Globo ou Rede Record engagent des centaines de comédiens pour leurs télénovelas ou leurs séries. Ce sont eux les producteurs. Imaginez : il doit y avoir sur chaque chaîne au moins 5 feuilletons quotidiens avec plus d’une dizaine de personnages récurrents. Les feuilletons sont renouvelés tous les 6 mois (sauf énorme succès). Ca fait une sacrée source d’emploi ! En plus à cause de la nouvelle concurrence grâce à la nouvelle chaîne Record les conditions sont de plus en plus avantageuses :Globo de peur de perdre ses stars ou futures stars proposent des contrats de 2 ans ! Si vous etes considérés comme prometteur on vous engage pour 2 ans, vous etes payés même quand vous ne travaillez pas. Un nouveau genre d’Assedic !

- Jouer dans une télénovéla n’est pas dégradant pour un comédien aux yeux de ses pairs, au contraire. Les grandes stars au Brésil sont d’ailleurs les acteurs de télénovelas.

-Le théâtre qui ramène le plus d’argent (que ce soit en subventions, mécénat ou billets d’entrée) c’est le théâtre de divertissement, les grosses comédies ou les grosses productions qui flirtent avec le boulevard et dans lequel jouent les célébrités de la télévision.

- Il n’y a pas beaucoup d’auteurs de théâtre brésiliens édités. Beaucoup de gens écrivent leur propre spectacle mais le texte sera rarement remonté ou édité. Il n’existe pas de librairie théâtrale. On trouve des pièces de théâtre seulement sur un rayon des grandes librairies (genre Fnac). Et là c’est plutôt pauvre : 10 auteurs brésiliens grand maximum, les grands classiques de Shakespeare, Brecht, Becket,Sophocle et Molière. C’est tout. Il y a beaucoup, mais alors beaucoup en comparaison au nombre de pièces, d’ouvrages théoriques (notamment Stanislavski, Arthaud)

Les tarifs, jours et horaires:

La plupart des théatres ne programment les`spectacles que le le week end, 2 ou 3 soirées: entre le vendredi et le dimanche. On peut trouver quelques spectacles en semaine, mais c'est assez rare.
L'horaire le plus commun est 21h.
Les tarifs varient suivant le genre théatral et le théatre lui-meme> C'est ainsi que des grosses productions avec star de tv peuvent afficher des prix de 90 à 200 reais!  Pour les autres spectacles la place coute entre 20 et 40 reais.
A Rio le dimanche, la Mairie impose aux théatre un tarif dérisoire et attractif pour le public
. d'un real! Le problème c'est que la Mairie ne débourse pas un centime pour cette opération et ce sont les artistes qui perdent de l'argent!!!

Comment être au courant de la programmation :
A Sao Paulo :

http://www.sampaonline.com.br ( très complet)
www.guadasemana.com.br
www.sescsp.com.br
Il existe un petit guide des spectacles de théâtre à Sao Paulo qui est gratuit : le OFF. C’est un mensuel que l’on peut trouver dans les théâtres.
Puis il existe les pages cultures des quotidiens. Surtout le week end.
A Rio:
http://www.cidadesterra.com.br/rio/espectaculos
www.sescrj.com.br pour la programmation dans les SESC
Il existe un petit guide culturel à Rio qui est gratuit : le Rio Mapa cultural. C’est un mensuel que l’on peut trouver dans les théâtres.
Puis dans les pages cultures des quotidiens. Et surtout dans Rio Show le supplément du Globo qui parait le vendredi ou samedi ( ne contient que la programmation du week end)

La formation :
Sao Paulo
- Une école technique , qui est du second degré, dure 4 ans.
-univeritaire: du gouvernement de l’USP, l’Ecole d’Art Dramatique (EAD): il y a 700 inscrits pour 20 places. Il y a un concours- un écrémage qui dure 2 mois. Cette école est gratuite.
- Il y a des cours privés payants ( comme Célia Helena. Ecole Célia Helena : Ecole particulière , aujourd’hui a le statut d’Université. Elle est payante. Les études durent 4 ans
- et puis il y a les stages et ateliers

A Rio (état des lieux fait par Ana, jeune comédienne) :
- Ecole amateur :O TABLADO
http://www.otablado.com.br
O Tablado offre des classes libres d´improvisation. Il n’y a pas de programme spécifique et pas de diplôme. C’est une formation amateur mais de grande qualité.
Il n´y a qu´une classe par semaine de 2h30 .

- École technique de théâtre
CAL
- Casa de Artes das Laranjeiras
http://www.cal.com.br
Escola Técnica MARTINS PENA
www.faetec.gov.rj.br
Les deux écoles sont techniques (les élèves en sortent diplômes, ils sont techniciens) mais la CAL est payant alors que MARTINS PENA est subventionné au État de Rio de Janeiro.
Pour entrer à Martins Pena il faut passer un concours a la fin de l´année. Il y a eu une période où cette école là était très renommée. Elle avait de très bons professeurs et élèves. En ce moment, je pense que la situation est un peu différente à cause de l´argent de l´État et tout ça.
La formation est de 3 ans, avec un programme spécifique de cours pratiques et théoriques.

- Université : Universidade- Uni-Rio
C´est une formation universitaire qui dure trois ans, elle est sanctionnée par un diplôme « graduacion ». Dans UNIVERCIDADE, la majorité de cours sont pratiques et il y a beaucoup de travail de corps, surtout le premier semestre où on ne parle presque pas. On commence à travailler le texte et la création de personnages dans le deuxième. C´est une école qui prépare l´acteur pour être indépendant et conscient de son travail dans la société.

- Cours particuliers TV et cinéma
Ces cours là sont spécifiques pour le travail avec la camera. Il y a beaucoup de gens qui travaillent dans la télévision et qui donnent ces cours pour les jeunes

Cliquez sur la photo
pour avoir un agrandissement
et sa légende

image
théatre de Fortaleza

decoCommenter la page Afficher les commentaires Il y a 0 commentaires actuellement


remonter
decoEnvoyer à un amiCommenter la page
Il y a 0 commentaires sur cette page
100513 internautes ont visités ce site